mardi 22 janvier 2019

Orangerie (2)

Après les nymphéas de Monet, je suis descendu voir l'exposition consacrée à Paula Rego, artiste portugaise contemporaine qui m'était totalement inconnue. Qu'en dire?

C'était une peinture assez sombre la plupart du temps, avec des décalages volontaires ironiques ou satiriques qui créaient plutôt une sorte de malaise, d'inquiétude. Ce n'est très certainement pas le genre de truc qu'on rêve d'accrocher dans son salon. Mais il en faut probablement pour tous les goûts...






dimanche 20 janvier 2019

Un beau voyou

Un film gentillet avec en personnage central un commissaire de police humaniste en fin de vie. C'est plein de bons sentiments mais c'est un peu plat. Le commissaire court après un voleur de tableaux qu'il identifie assez rapidement mais n'arrive pas à prendre en flagrant délit. Sauf que le voleur a un point faible: une petite amie très entichée de lui. C'est léger, tellement léger que vous pouvez attendre que ça passe à la télé pour le voir. Si comme moi vous n'avez pas de télé, à vous de voir.


mercredi 16 janvier 2019

Orangerie (1)

Ma première visite dans un musée en 2019 aura été pour les Nymphéas de Claude Monet au musée de l'Orangerie. C'est une oeuvre dont tout le monde a déjà entendu parler, il y a des gens qui viennent du monde entier pour voir cette oeuvre monumentale, il y a des gens qui vont à Giverny pour voir le magnifique jardin qui a inspiré le peintre, c'est une peinture qu'il faut voir une fois dans sa vie. Je n'avais jamais vu l'oeuvre en vrai, seulement des reproductions partielles.

La réalité fut un choc. Je m'attendais à de grands panneaux vibrants de lumière réfléchie sur les rides de l'eau, j'attendais des nénuphars pimpants, des saules et leurs réflexions multipliées sur l'eau, une expérience d'immersion sensorielle extra-ordinaire. J'ai vu un grand ensemble gris et sans vie qui m'a fait penser à un vieux papier peint qu'on s'attendrait à trouver chez une vieille grand-tante d'un autre siècle, le truc à vous filer le mouron qu'on ne voudrait surtout pas voir chez soi. La déception fut énorme.

Je me suis attardé, j'ai essayé de comprendre, de prendre du recul, mais non. Aucune magie. Je ne sais pas si je suis passé à côté de quelque chose, si je n'étais pas dans la bonne disposition d'esprit, je ne sais pas, je n'ai pas compris. Comme j'ai pris la carte d'abonnement au musée, j'y reviendrai dans l'année, c'est peut-être une oeuvre qui s'apprécie à l'usage...






lundi 14 janvier 2019

Monsieur

L'histoire sans entrain d'un amour impossible entre deux personnes que tout sépare, un homme et sa servante, dans une Inde très hiérarchisée où les différentes classes sociales ne se mélangent pas. C'est sans doute très louable de la part du réalisateur d'avoir voulu aborder ce thème, mais franchement on s'ennuie un peu. C'est long et lent et à aucun moment on ne peut croire à la possibilité d'un réel pour cette amourette. A voir pour le dépaysement que nous procure le film?


jeudi 10 janvier 2019

2018, expos

En 2018 le seul abonnement que j'ai eu dans un musée était pour le Centre Pompidou. J'y ai vu l'expo consacrée à César, l'expo consacrée à Sheila Hicks, l'expo Chagall et ses contemporains, l'expo consacrée à Franz West et l'expo dédié au cubisme. J'ai beaucoup aimé l'expo consacrée à Sheila Hicks et son travail sur le fil, je ne la connaissais pas avant. Et j'ai aussi toujours plaisir à me promener dans les collections permanentes, il y a quelques toiles que j'aime bien revoir.




En 2018 j'ai découvert le Cent Quatre, devant lequel je passais régulièrement sans m'y être jamais arrêté, pour l'expo BIC avec des œuvres dessinées au stylo Bic ou faites de stylo BIC, une très belle expo.




C'est tout pour la France, je n'ai pas beaucoup fréquenté les musées cette année. En Espagne j'ai commencé l'année à Madrid où je suis retourné au musée Thyssen Bornemisza, au Prado, aux Beaux Arts. J'ai fait une escapade à Tolède, et donc au musée Gréco. 



En février j'ai marché de longues heures dans le MNAC de Barcelone, j'ai déambulé dans le musée de Picasso (à Barcelone également) et j'ai été voir les Gréco du musée Cau Ferrat à Sitgès. Il y a eu aussi les collections du musée Carmen Thyssen de Malaga en avril, et ce fut tout pour cette année.




mardi 8 janvier 2019

2018, lectures

Voici la liste des livres lus en 2018. L'objectif était de lire au moins trois livres par mois, un en français, un en espagnol, un en anglais, ça me semblait tout à fait possible. J'ai bien mes 12 livres en français, j'en ai lu 13 en espagnol, mais seulement 6 en anglais. Essayer de faire mieux l'année prochaine!

Histoire de la violence, Edouard Louis
Nous ne sommes pas en démocratie! Etienne Chouard
Le Cercle, Dave Eggers
2084, Boualem Sansal
Le pingouin, Andreï Kourkov
Les passants de Lisbonne, Philippe Besson
De là, on voit la mer, Philippe Besson
Une situation légèrement délicate, Mark Haddon
Auprès de moi toujours, Kazuo Ishiguro
Le mystère Henri Pick, David Foenkinos
Megan Kruse, De beaux jours à venir
David Diop, Frère d'âme

El año sin verano, Carlos del Amor
El desorden que dejas, Carlos Montero
Tres vidas de santos, Eduardo Mendoza
La Carne, Rosa Montero
Cronica del desamor, Rosa Montero
Amantes y enemigos, Rosa Montero
Se prohibe mantener afectos desmedidos en la puerta de la pension, Mamen Sanchez
Lo que esconde tu nombre, Clara Sanchez
Cuando llega la luz, Clara Sanchez
Mi color favorito es verte, Pilar Eyre
Puerto Escondido, Maria Oruña
El otro barrio, Elvira Lindo 
El pais de las mujeres, Gioconda Belli

A Place Called Winter, Patrick Gale
Love, Simon, Becky Albertalli
The Original Ginny Moon, Benjamin Ludwig
Number 11, Jonathan Coe
The Folding Star, Alan Hollinghurst
The Sparsholt Affair, Alan Hollinghurst