samedi 30 juin 2018

Natation (6)

Hier c'était la dernière séance de l'année avec le club de natation, c'est maintenant le temps des vacances scolaires. C'est aussi le temps de faire un bilan sur mes progrès et mes échecs de l'année.

C'est ma deuxième année au club. La première année j'avais découvert que je ne savais pas nager, qu'il fallait mettre la tête sous l'eau en nageant. Il m'avait fallu plusieurs séances pour découvrir qu'on pouvait ouvrir la bouche sous l'eau sans voir ses poumons se remplir d'eau, pour comprendre qu'il fallait expirer sous l'eau. Cette première année avait essentiellement était consacrée au crawl. A la fin de la saison, j'avais noté pour les objectifs de la saison suivante: "Apprentissage des quatre nages, tout est perfectible. Mon dos crawlé est ok, par contre ma brasse n'est pas au point, et nager le papillon avec fluidité relève de l'utopie. Je veux nager une brasse fluide d'ici la fin de l'année 2017"

Voici le bilan pour cette saison, dans l'ordre habituel des quatre nages:

Papillon. C'est une nage qui me semblait complètement spectaculaire mais complètement irréalisable il y a un an. Aujourd'hui je prends du plaisir à la nager, je la maîtrise de mieux en mieux. Par contre je n'ai pas toujours l'occasion de la pratiquer, c'est une nage dont les mouvements de bras prennent de la place et en piscine municipale on est rarement tout seul dans sa ligne. Le déclic ça a été la respiration, avoir une expiration active avant de sortir la tête de l'eau, ça a été beaucoup mieux après. Ensuite il y a eu le positionnement de la tête, comprendre que le positionnement de la tête entraîne le positionnement de tout le corps. Et puis comprendre que le but des bras c'est de se propulser en avant, pas de fendre l'eau devant soi le plus fort possible. En fait c'est beaucoup plus léger qu'il n'y parait le papillon, ça peut même être gracieux.

Dos. Je ne sais pas pourquoi, ça a été la nage la plus facile à apprendre pour moi. J'ai un bon battement de jambes, une bonne horizontalité. Du coup je suis un peu paresseux des bras, il faut que je travaille un peu plus ma poussée avec les bras. Mais comme le papillon, c'est une nage qu'on ne peut pas pratiquer tous les jours en piscine municipale, parce qu'on ne voit pas où on va. Mon dos crawlé est assez rapide par rapport aux autres nageurs et je me retrouve souvent à buter contre des pieds devant moi dans la ligne.

Brasse. Mon gros point faible. Je ne maîtrise toujours pas le mouvement des jambes et ça me mortifie. J'ai une bonne propulsion des bras, j'ai un bon mouvement de la tête, j'ai une bonne coulée, je maîtrise enfin ma respiration, mais je ne maîtrise pas les ciseaux de jambe. Ma brasse est fluide, elle ne m'épuise pas, mais elle n'est pas suffisamment efficace à mon goût. C'est mon gros point d'amélioration authentifié.

Crawl. Mon crawl s'est nettement amélioré, mais il repose surtout sur la propulsion des bras, je n'ai pas beaucoup de battements de pieds. Il faut que j'y travaille. J'ai enfin maîtrisé ma respiration, mais seulement d'un côté, je ne respire qu'à droite. En piscine je nage droit dans ma ligne, mais je pense que sans repère ma nage dériverait vers la droite, je n'ai pas une nage symétrique. De fait mon corps n'est pas symétrique et il faut que je m'entraîne à travailler plus le côté gauche. Je n'arrive pas à respirer à gauche parce que mon corps est mal positionné dans l'eau et du coup respirer à gauche me fait marquer un léger temps d'arrêt. Par contre j'y arrive avec des palmes, c'est juste un problème d'équilibrage. Objectif principal en crawl: respirer à gauche et rééquilibrer ma nage, ne pas dodeliner de la tête quand j'accélère. Et cerise sur le gâteau, il serait temps d'apprendre à faire la culbute en fin de ligne.

Voilà mon bilan de l'année. Globalement je suis assez satisfait, même si je me rends compte que j'ai encore beaucoup d'axes de progression. Rendez-vous dans un an?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire