dimanche 20 mai 2018

Royal wedding

Hier, samedi 19 mai, il était impossible d'ouvrir un journal d'information ou d'allumer une radio sans entendre parler d'un mariage princier. Pourquoi pas? Sauf que j'habite en France, que j'écoute une radio française, lit un journal français, et qu'on me parle du mariage d'un prince qui n'est pas français, d'un mariage qui ne se passe pas en France, et que ce prince en plus ne sera jamais appelé à régner dans son pays. Pourquoi nous l'imposer dans nos média?

Je ne comprends pas cette fascination pour les têtes couronnées. En France on n'arrête pas de se vanter de leur avoir couper la tête aux rois, pourtant on les considère toujours avec une vénération qui me sidère. On te parle d'égalité mais dès qu'on croise une personne avec une particule on est prêt à faire la révérence ou claquer les talons. Je n'ai jamais compris comment on pouvait avoir la sottise de penser qu'une personne est plus intelligente ou plus méritante simplement parce qu'elle est bien née. Au contraire, on sait tous ce que donnent les mariages consanguins. Pourtant aujourd'hui en France à tous les postes clés de l'administration, de l'armée ou des grandes entreprises tu trouveras une personne avec une particule, particule qui donne d'office un avantage salarial non négligeable. On est prêt à tout pour supprimer dix centimes au pauvre qui crie la faim et n'a pas de quoi se nourrir, mais on donnera avec le sourire quelques centaines ou milliers de francs à une particule juste pour bénéficier de sa présence ou de son aura. Je ne comprends pas cette mansuétude par rapport aux âmes bien nées. Je trouve ça d'une bêtise sidérante!

Je n'ai évidemment pas regarder le mariage d'hier, je n'ai pas cherché à en entendre parler, j'en ai déjà trop entendu malgré moi. Mais je me dis que s'il y a encore des gens qui sont fascinés par ce genre de spectacle, le chemin sera long vers un monde plus égalitaire et plus fraternel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire