lundi 26 mars 2018

Fallas 2018 (fin)





Le dimanche, 18 mars, c'était le jour du retour pour moi. Les fallas n'étaient pas finies, le manteau de Notre-Dame des Abandonnés n'était pas fini, il y avait un deuxième jour d'offrande, une autre mascleta, un autre feu d'artifice, mais il fallait rentrer. A vrai dire, je n'avais pas vraiment besoin d'en voir plus.

J'allais manquer le dernier jour, le 19 mars, celui où toutes les fallas sont brûlées, mais les crémations ça n'est pas vraiment mon truc. Et puis j'ai quand même l'impression que c'est un grand moment de cohésion sociale, mais pas une fête pour les touristes. D'ailleurs la plupart des allocutions ne sont pas en espagnol mais en patois local. Je ne verrais donc pas le manteau de la madone terminé, ni le tableau de fleur devant la chapelle. La dernière photo n'est pas de moi, c'est quelque chose que je n'ai pas vu.

Je ne regrette pas d'être venu, j'avais besoin de changer d'air et de me changer les idées, mais je n'ai pas l'impression que ce soit quelque chose qu'on fait deux fois dans sa vie. En tout cas pas en solitaire. Par contre en groupe et pour se bourrer la gueule, ça doit être très sympa, mais je ne bois plus.


1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Merci pour ton excellent reportage.
    Même si ces fêtes de "cohésion sociale" (bien vu), avec leurs odeurs de graillon, ne sont pas ta tasse de thé, ce nouveau voyage en Espagne t'a apporté du soleil, changé les idées et un peu plus.
    Bravo pour tes photos. Sous la date du 22 mars, j'ai découvert six palmiers qui créent une soudaine atmosphère d'étrangeté.
    Pipo.

    RépondreSupprimer