dimanche 28 janvier 2018

Brillantissime

La seule chose de brillantissime dans ce film c'est le casting. Michèle Laroque, Pascal Elbé, Kad Merad, Françoise Fabian, Gérard Darmon, Rossy de Palma, Michaël Youn, Pierre Palmade, Marthe Villalonga, Philippe Lacheau, Tarek Boudali, ... la liste est sans fin. C'est d'ailleurs désolant de voir autant de bons acteurs dans un film aussi peu réussi. Et ça interroge sur la façon dont fonctionne le cinéma français et les castings. Il y a pénurie d'acteurs en France et on est obligé de prendre toujours les mêmes? Ils sont si mal payés que même un acteur connu et reconnu se voit contraint de courir le cachet quitte à n’apparaître que deux minutes dans un film? Ou alors c'est un film de copinage où personne n'est payé? Il y a un côté un peu irritant à voir même dans le plus petit rôle quelqu'un qu'on a l'habitude de voir sur les écrans.

D'ailleurs, quand on se renseigne un peu, on apprend que c'est un film auto produit par un financement participatif, et que Michèle Laroque n'a pas hésité à faire jouer avec elle sa vraie fille, sa vraie mère, et même sa vraie chienne. En fait elle s'est fait plaisir, elle a tourné un film familial. Ce qui est dommage pour elle, c'est que son film est un navet, et ses amis / sa famille doivent vraiment se demander ce qu'ils sont venus faire dans cette galère. Un conseil, passez votre chemin, ce film ne vaut pas la peine d'être vu.

De quoi ça parle? Rien de palpitant, la crise de la cinquantaine d'une femme qui se fait quitter par son mari pour une jeunette et qui tombe amoureuse de son psy. C'est supposé être plein d'humour, plein de blagues, mais je n'ai vu personne de plier en quatre dans la salle où je l'ai vu. Quant à moi, j'étais bien loin d'être tordu de rire, ça frôlait plutôt le pathétique que le risible. Je voulais aller voir un film qui me changerait les idées et avec du soleil pour oublier la pluie qui tombe en continu, c'était raté.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire