samedi 16 avril 2016

Ça c'est Paris (4)

Soirée calme, j'attends dans les escaliers avant le début de ma séance de cinéma, nous sommes peu nombreux, une demi-douzaine. Un couple arrive, caricature du hipster du moment, descend les escaliers, arrive devant la barrière qui est fermée et où un panonceau demande de patienter, et ouvre tranquillement la barrière. Avec la même assurance, ils prennent soin de bien la laisser ouverte derrière eux. "Sérieux?", s'exclame la jeune fille devant moi, interloquée (oui, c'est comme ça que parlent les jeunes aujourd'hui, ça me donne envie de rire à chaque fois).

Ils vont tranquillement vers leur salle de cinéma, ouvrent la porte, et reviennent parce que la séance précédente n'est pas finie, leur séance n'est pas attendue avant 1/4 heure. Ils repassent donc derrière la barrière (qui avait été refermée entre temps par l'employé préposée) et le post adolescent qui accompagne la jeune fille du "sérieux?" dit: "eh oui, ça sert à quelque chose les barrières" (ils m'épatent ces deux gamins, moi qui pensai avoir devant moi une génération perdue, ça me rassure).

Et là, réponse du parisien idiot dans toute sa splendeur, le barbu avec la même barbe que tout le monde répond "nous les barrières c'est pas notre truc" et sa moitié qui balance négligemment son casque au bout du doigt rajoute "ouai, nous on n'aime pas trop les barrières". Il n'y a pas eu de réponse du jeune couple, coi de consternation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire